(C) uni.lu

Au Luxembourg, une start-up aide les employeurs concernant les questions juridique autour du recrutement de citoyens non-UE. Elle a vu le jour suite au projet de base de données international, IMPALA.

Parfois il n’y a qu’un pas entre la recherche et la vie quotidienne. Meilleur exemple : le sujet des réfugiés et de la migration. La Start-up ‚Moving People to Luxembourg‘ aide les employeurs concernant les diverses questions juridiques autour du recrutement de citoyens non-UE. La fondatrice Bénédicte Souy, à ce propos, profite de l’expérience acquise pendant sa collaboration au projet de création de base de données IMPALA, auquel sa fondatrice a participé durant 5 ans. Depuis 2009, différents chercheurs, juristes, économistes et politologues collectent des décisions politiques et législatives en vigueur dans les pays d’immigration les plus importants de l’OCDE. L’objectif : Donner aux autorités publiques -  mais également au secteur privé – accès rapide à des informations fiables et quantifiées sur les conditions d’accès dans le pays aux migrants internationaux potentiels.

Quel est l’impact d’Impala dans la vie réelle?

Michel Beine, professeur à l’Université du Luxembourg, est le responsable de la contribution luxembourgeoise à ce projet collaboratif entre plusieurs universités de réputation internationale (voir infobox). Il se réjouit de la fondation de la start-up par sa collègue : « Le fait que Bénédicte puisse mettre en pratique de façon entrepreneuriale son expertise accumulée à travers la première phase du projet IMPALA, témoigne de la pertinence pratique du projet. » Selon l’économiste de l’Université du Luxembourg, l’aspect pratique se manifeste aussi pour le secteur public: « Les autorités qui travaillent avec les migrants, utilisent la collecte d’informations afin d’obtenir une vue d’ensemble transparente de la situation juridique actuelle. Cela leur permet aussi de se situer par rapport aux autres pays, notamment les pays voisins.»

Quel genre d’information offre la base de données?

Impala comprend les données sur les réglementation juridiques qui touche la migration, en particulier les conditions d’accès. La gamme d’informations porte sur le codage des lois sur l’immigration jusqu’à celui concernnant l’accès au marché de l’emploi. Elle concerne des questions telles que : Comment le pays A définit les conditions d’établissement et de travail de personnes qualifiées ? Où en est le pays B en ce qui concerne le regroupement familial ? Comment est gérée l’immigration illégale dans le pays C ? Michel Beine : « La migration est un phénomène complexe, ce qui explique pourquoi nous travaillons de manière interdisciplinaire. Nous voyons IMPALA comme un projet à long terme, qui servira la communauté scientifique internationale. »

Où en sommes-nous à ce jour ?

A ce jour, Impala contient « uniquement » des informations sur 10 pays de l’OCDE. L’équipe luxembourgeoise, située à l’Université est en charge du Luxembourg mais également de l’Allemagne, la France et la Suisse – entre autres avec le soutient du FNR. Le multilinguisme du pays aide beaucoup à l’accomplissement de cette tâche. « Nos chercheurs germanophones et francophones nous ont permis d’analyser la situation dans ces pays et ainsi, nous avons, à ce jour, déjà pu apporter une contribution significative à ce projet de recherche à grande échelle avec un impact mondial. » Cette contribution sera encore développée dans les années à venir.

Que va-t-il maintenant se passer avec la base de données?

Le travail sur la base de données Impala était, en un premier temps, défini pour une période de sept ans. Michel Beine perçoit les résultats obtenus jusqu’à maintenant seulement comme un début, malgré l’impact journalier ainsi que la reconnaissance du monde académique : « IMPALA est pour nous chercheurs un projet ayant un potentiel important. En témoigne le fait que, pendant les sept premières années, nous nous sommes limités à 10 pays d’accueil sur les 26 initialement définis – et même ici, n’avons pu examiner que la période de 1990 à 2008, alors que l’objectif final est de coder depuis 1960 jusqu’à aujourd’hui. Dans une prochaine étape, nous aimerions analyser le cadre législatif le plus récent ainsi que la situation dans les autres pays d’accueil. Notre objectif sera d’être également en mesure de prévoir les mouvements migratoires à échelle mondiale. » 

Auteur: Sven Hauser
Photo: uni.lu

Infobox

Base de données Impala – Projet communautaire d’universités réputées

Le projet de la base de données Impala est un projet collaboratif entre l’Université du Luxembourg, l’Université de Harvard, la London School of Economics and Political Science, l’Université de Sydney ainsi que l’Université Amsterdam. Depuis 2009, des données et faits concernant les critères de sélection en matière d’immigration, la naturalisation, l’immigration illégale ou encore relatifs aux accords bilatéraux liés à la migration ont été collectées dans les pays faisant l’objet du travail d’investigation. 

 

Aussi intéréssant

Conférence interactive Que savoir pour réduire son empreinte environnementale en tant que citoyen ?

L’évènement « So you think you’re green ? » revient le 17 novembre 2020 (en ligne) avec pour sujet la mobilité.

FNR
Découverte majeure au Luxembourg Lutter contre les maladies auto-immunes et le cancer grâce à un régime nutritionnel spécifique

Des chercheurs du LIH ont mis en évidence un nouveau mécanisme qui, à travers notre système immunitaire, pourrait contrô...

LIH
Explications sur le taux de reproduction Rt Stratégie de sortie du confinement : comment pouvons-nous mesurer si le virus est maîtrisé au Luxembourg ?

Paulette Lenert de même que la chancelière allemande parlent du taux de reproduction.Qu'est-ce que cette valeur et pourq...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Coronavirus
Infections dues au COVID-19 Un modèle pour étudier l’effet des politiques de confinement

Quelles politiques de confinement sont les plus efficaces pour contenir le virus ? Pour répondre à cette question, des chercheurs du LISER & IZA évaluent les effets de ces politiques dans 135 pays.

Coronavirus
L’épidémiologie et l’économie Une analyse épidémionomique de la crise du Covid-19 au Luxembourg

Des chercheurs ont développé un nouveau modèle qui relie les aspects économiques et épidémiologiques de la crise Covid-19, afin de chiffrer et anticiper les effets sur la santé publique et l'économie

work life balance
Enquête COVID-19 Quels sont les impacts socioéconomiques de la crise corona?

Cette enquête vise à sonder le vécu des familles depuis le début du confinement mais également à interroger leurs attentes et leurs inquiétudes quant aux mois qui viennent.

COVID-19 L’Université publie la version bêta du simulateur de stratégie de désengagement

Que se passe-t-il si les mesures de protection contre le COVID-19 sont assouplies ? Un nouvel outil en ligne fournit les réponses.